Retour

Visite du village de Carcès

 

 

Situé en plein milieu du pays Varois, Carcès est entouré de forêts et de campagnes verdoyantes.

Le village de type médiéval a su conservé son patrimoine historique que vous découvrirez lors de vos balades à travers ses ruelles.

 

Le lac de la Fontaine d'Ajonc (appelé communément " lac de Carcès ") est alimenté par quatre rivières.

Avec ce lac , de plus de 100 ha et ses 8 km de rives, les pêcheurs ont trouvé leur "paradis".
Le lac de Carcès, hélas non navigable, est la réserve d'eau de la ville de Toulon.

Grâce au procédé de purification de l'eau par l'ozone de monsieur Otto, cela permet d'avoir au final une eau potable et non chlorée.

 

 

Historique : Au 13e siècle la seignerie de Carcès appartenait à Guillaume de Cotignac, et passa successivement, comme celle de Cotignac, dans les familles de Pontevès, de Simiane, de Rohan-Soubise et de Condé.

En 1571, la seigneurie de Carcès fut érigée en comté avec pouvoir d'établir une lieutenance au siège de ce Comté pour juger les premières appellations ressortissant au parlement d'Aix : siège qui fut établi en effet le 22 novembre 1573.

Ces faveurs furent accordées par le roi Charles IX à Jean de Pontevès, pour le récompenser des services qu'il lui avait rendus pendant les guerres de religion. Jean de Pontevès, plus connu sous le nom de comte de Carcès, fut un des chefs de parti les plus remarquables de cette époque de trouble et de division intérieure.

 

En 1792, le 4 août, sous le patronage de Barras de Fox-Amphoux, la Société patriotique "Les amis de la liberté et de la légalité" s'établie dans une salle de "Sous-ville", la partie du village sous le fort.

A partir de cet acte, Carcès va devenir un haut lieu de la révolution Française. En 1793, cette société se transformera en "club révolutionnaire".

En 1891, Carcès fut la troisième commune de France éclairée à l'électricité. Carcès produit de l'huile et du miel ainsi que du vin de qualité.

 

 

 

La chapelle Notre Dame de Carami, édifiée par les moines de Saint Victor au XIème siècle.

 

Pour revisiter le village, se connecter au site très détaillé de Varvillages

 

Egalement : Découvrir un peintre de Carcès

Daniel Andrivon

 

Daniel Andrivon : Notre Dame de Carami

Daniel Andrivon : le village de Carcès

 

Retour