Retour

Visite des locaux de Nice-Matin - 4 décembre 2002

 

Le site industriel de Nice-Matin près de l'aéroport de Nice

Le groupe Nice-Matin fait partie d'un ensemble commercial plus vaste avec 8 activités majeures : les quotidiens et leurs suppléments, les périodiques (TV hebdo, fémina), une régie publicitaire, la distribution et le portage, l'audio-visuel (NMTV, TF1, M6 etc..), l'édition (éditions Giletta), les voyages et le multimédia (Méditerranée Network).

 

Accueil

Dans un vaste hall, l'attente est courte, facilitée par la possibilité de consulter de nombreux documents d'information.

Nice-Matin emploie sur son site près de 800 personnes dont 330 journalistes.

Briefing préalable

Informations données sur la rédaction, la fabrication, l'impression, les expéditions.

 

 

File indienne à la cafétéria de Nice Matin

Repas à la cafétéria

 

  • Découverte des bobines de papier géantes : empilées dans un vaste hall de stockage.
  • Chaque bobine pèse entre 600 et 1200 kg. Le papier stocké représente une avance de 10 jours.
  • La pâte à papier est fabriquée à partir du bois d'éclaircie coupé pour permettre aux arbres de se développer. Actuellement les papetiers plantent deux arbres pour remplacer chaque arbre coupé.

La longueur impressionnante du couloir de stockage des bobines.

 

 

 

 

  • L'encre est stockée dans 4 citernes de 6 tonnes, malaxée en permanence et maintenue à une température de 22 à 24° pour conserver une viscosité appropriée.
  • 500 kg d'encre noire et 350 kg d'encre de couleur sont nécessaires chaque jour.

  • Système d'exposition directe de plaques. C'est un système numérique où les plaques sont exposées bord à bord, développées, sêchées, perforées et empilées, le tout dans une seule unité, en vue de l'impression sur les différents cylindres de la rotative.
  • Production journalière : environ 700 plaques.

 

3 rotatives "Colorman 35" de marque M.A.N. assurent l'impression à une vitesse de 60 000 exemplaires à l'heure chacune. Poids total 1 600 tonnes - Longueur 76 mètres. Le papier défile à la vitesse de 38 km/h.

Les plaques - en aluminium très fin - sont fixées sur les rotatives. Elles reçoivent l'encre et reportent l'impression sur la bande de papier par l'intermédiaire d'un cylindre en caoutchouc : le blanchet.

 

Une équipe assure en permanence les vérifications et la maintenance nécessaire.

 

 

Les employés sont d'une disponibilité exemplaire pour donner tous renseignements utiles aux visiteurs.

 

 

 

Préparation des expéditions : tout est automatisé par un système d'empilage compartimenté d'après une programmation gérée par ordinateur.

  • Pour des raisons d'éloignement les premières éditions imprimées sont celles du Var, à partir de 23h 45, la dernière, celle de Nice-Cagnes, vers 3- 4 heures du matin.
  • Tirage : 255 000 exemplaires les jours de semaine et le dimanche - 350 000 exemplaires le samedi. L'été on tire 70 000 exemplaires de plus.

 

  • Des convoyeurs amènent les paquets de journaux vers deux tandems d'imprimante (impression des coiffes) avec un système de pose de coiffes et d'affichettes automatisées. C'est ensuite acheminé directement vers les camions assurant le transport.

  • 38 personnes ont en charge la confection des paquets de journaux, la préparation des abonnés postaux et l'expédition.

  • Les camions et les fourgonnettes parcourent plus de 7000 km toutes les nuits pour assurer la mise en vente des journaux dès l'aube.

  • 5000 paquets sont produits pour les dépôts centraux, diffuseurs, vendeurs, porteurs, hôtels, compagnies aériennes, secteur abonnés et secteur manuel.

 

 

Il ne reste plus qu'à acheter son exemplaire.

  • Fin de visite et préparation du retour. Chaque visiteur a eu droit à un exemplaire gratuit fraîchement tiré.

  • Celui de Var matin puisqu'il n'était pas question d'attendre jusqu'à 4 heures du matin pour recevoir l'édition de Menton

Retour