Retour

Georgette TAVE

Peintre de figures, nus, portraits, paysages, natures mortes.

BIOGRAPHIE

Georgette Tavé

 

 Tavé est née à Elbeuf. A partir de 1950, elle a travaillé à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris avec Jean Souverbie et vers 1955, dans les ateliers de Fernand Léger, André Lhote et à l'Académie Jullian.

"Léger, mon premier patron me disait toujours : "Ne t'assieds pas !". Il avait raison. On prend de la distance par rapport à ses toiles, on va, on vient, on voit. Lorsque plus tard, j'ai travaillé dans l'atelier de Modigliani, rue de la Grande Chaumière - vingt-huit ans dans ce tout petit lieu avec son vieux poêle et ses bons fluides - je montais à la mezzanine voir mes toiles avec le recul nécessaire".

1957 Les quais de la Seine

A partir de 1970 elle va le plus souvent peindre dans le Midi, elle participe à de nombreuses expositions de groupe en Angleterre, Suisse, Allemagne et en France, notamment à Paris aux Salons des Artistes Français, de la Société des Beaux-Arts, au Salon d'Automne et au Salon des Peintres Témoins de leur Temps.

 

En 1974, elle reprend le thème du nu.

Dans une mise en place ferme, ayant libéré son dessin du modelé et de la perspective, elle travaille par aplats de couleurs dont les rapports réciproques recréent le jeu des valeurs dans un esprit matissien.

Paloma au coussin marocain

En 1991, une exposition est consacrée à cette artiste au Palais de l'Europe à Menton, en 1996 une double exposition à Paris : une rétrospective à la Mairie du 16ème et la présentation des peintures récentes à la Galerie .Nichido.

L'alchimie

L'alchimie

 

 

La peinture de Georgette Tavé est expressionniste, aux coloris bleus, oranges, aux laques rouges. Tavé est un peintre de personnages et de natures mortes.

Vers 1963, elle peint une série de toiles sur le jazz. Elle fait le portrait de Coco Chanel en 1966 et celui de Frédéric Castet en 1980.

A partir de 1970, elle va souvent peindre dans le Midi. Sous cette influence, sa palette s'éclaircit, des gris elle passe aux couleurs plus montées.

Méditerranée

Méditerranée

Georgette Tavé réalisa une série de peintures sur les jardins de Maria Serena et du Val Rahmeh. Elle venait du Cannet pour passer la journée au printemps de 1989. Elle réalisa de nombreux dessins et des pastels gras de nombreuses espèces, cactus, bougainvilliers, aggapantes... et peignit à partir de ceux-ci des huiles sur papier dans son atelier qui lui servirent par la suite à faire de grands travaux sur toile.

Lors de sa première venue à Maria Serena "elle fut véritablement stupéfaite par la richesse et le chatoiement des espèces exotiques ".

 

FIN