Retour Accueil

TOURISME

Un petit coin agréable de la Côte d'Azur : Menton

Cliquer sur les photos pour visionner en grand format.

On découvre Menton à partir du Cap Martin lorsqu'on arrive de Nice par la basse corniche. Le panorama s'étend depuis Roquebrune Cap Martin à gauche jusqu'à la frontière italienne, et bien au-delà.

Il est agréable quelquefois de quitter les plages de Menton pour s'installer sur les rochers qui bordent la promenade du Cap Martin, à l'abri des pins maritimes qui s'inclinent vers la mer.
Menton est protégée par une barrière montagneuse qui crée un micro climat agréable.

Après avoir quitté le Cap Martin et longé la mer, on arrive au port derrière lequel se dresse la vieille ville pittoresque. C'est sur le parvis de la Cathédrale Saint Michel que se déroule chaque année, au mois d'août, le célèbre festival de musique classique de Menton.

Le vieux port. Les activités traditionnelles de pêche ont disparu au bénéfice d'une très forte activité de la plaisance.
Pour les plaisanciers un second port a dù être aménagé dans la baie de Garavan, près de la frontière italienne.

Le second port de plaisance de Menton-Garavan.

Une digue protège l'entrée du port. La jetée est un lieu de promenade apprécié d'où l'on admire le panorama du Cap Martin.

Sous la jetée, sur les quais, on peut visiter l'ancien bastion transformé en musée Jean Cocteau.
A l'arrière plan on distingue les pré-alpes avec à droite le Mont dit "tête de chien" et à l'extrème gauche le Mont Agel.
Le dénuement apparent du Mont Agel cache cependant une base aérienne souterraine et ultra protégée, aux installations très sophistiquées. Cette base surveille et contrôle tout le traffic aérien de l'Est de la France.

Au bout de la jetée le phare avec à l'arrière plan le quartier de Garavan et à l'extrème droite la frontière italienne. Plusieurs vallées conduisent à moins de dix kilomètres, aux villages pittoresques de Castellar, de Gorbio et de Saint Agnès. Lieux de refuge de la population au Moyen Age en cas de menace barbaresque.

Le quartier de Garavan s'étend jusqu'aux deux anciens postes frontière : l'un en bord de mer, l'autre, dit "pont Saint Louis, emprunte une route plus escarpée. On atteint par la montagne le petit village italien de Mortola, d'où l'on découvre une vue magnifique de Menton et de ses environs.

Retour Accueil